mardi 15 août 2017

Ketchup maison


Cette année notre potager est très généreux, il faut dire que rien que pour les tomates nous avons planté plus d'une cinquantaine de plants, tous issus de nos semis, ils ont presque tous survécus, nous en sommes très fiers. Nous avons plusieurs variétés de formes et de couleurs différentes   ainsi que des variétés anciennes, c'est un festival chaque jours !
Avec les tomates les plus grosses et les plus mûres j'ai préparé, aidée de mon apprenti de mari un succulent ketchup, grâce à la recette trouvée chez Bombay-Bruxelles.

La recette est très facile avec des ingrédients très simples et faciles à trouver.

Ingrédients pour environ 2,5 l, mais j'ai divisé les proportions en 2 et changé quelques éléments
3 kg de tomates, bien mûres, coupés en gros dés
2 gros oignons, émincés
6 gousses d’ail, émincés
6 cm de gingembre, haché
1/2 cc de paprika  
1/2 cc de chili en poudre
5 clous de girofle
½ bâton de cannelle
500 ml de vinaigre de vin rouge
200 g de sucre

Préparation
Mélanger tous les ingrédients sauf les trois derniers ingrédients.
Porter à l’ébullition à feu doux et puis cuire à feu doux pendant environ 45 minutes ou jusqu’à ce que les tomates soient fondues en remuant de temps à autre.
A l’aide d’un mixeur plongeur, mixer le mélange.
Remettre au feu et ajouter le vinaigre, le sucre et le piment.
Cuire encore 45 minutes environs jusqu’à ce que le mélange soit épaisse.
Passer le mélange dans un tamis moyen.
Mettre en bouteille dans les bouteilles ou pots bien stérilisés.



la récolte d'hier 

samedi 12 août 2017

Pissaladière



C'est un plat de mon Sud-Est natal que j'affectionne énormément et que j'aime beaucoup  faire découvrir lors d'apéros ou de pique-nique. Hier soir, dans la petite bibliothèque ou je travaille nous organisions un apéro-lecture. Les nouvelles acquisitions littéraires sont présentées puis s'ensuit un petit buffet garni par les soins des bénévoles (dont je fais partie) qui s'occupent de faire vivre cette petite bibliothèque de village.
Elle a eu beaucoup de succès et j'ai regretté de ne pas en avoir fait une deuxième car elle est partie très vite.
Le succés tient beaucoup à la cuisson des oignons ; en effet ils doivent cuire longuement dans l'huile d'olive sans jamais griller, ils doivent être juste confits.

Les ingrédients : 
- 1 pâte à pizza rectangulaire (faite maison ou du commerce)
- 1 dizaine d'oignons jaunes  moyens
- huile d'olive vierge
- des olives noires
- sel, 
- 1 cc de sucre
- thym

Épluchez les oignons et faites-les revenir dans l'huile d'olive  à feu très doux en les remuant souvent,  salez, sucrez, ajoutez le thym. Ils ne doivent surtout pas roussir.
Les oignons sont prêts lorsqu'ils sont fondus, quasi confits.

Étalez la pâte à pizza sur une plaque de four anti-adhésive ou recouverte d'une feuille de cuisson. Garnissez la pâte avec la fondue d'oignons.

Parsemez d'olives noires et placez au four jusqu'à ce que la pâte soir cuite et que les oignons aient une belle couleur ambrée.

Servir en parts ou en petits cubes.


mercredi 2 août 2017

Canelés végétalisés




Pour mon anniversaire mes collègues et copines de la bibliothèque ou je travaille en tant que bénévole m'ont offert des petits moules à canelés en cuivre. Mon mari m'a mise au défi de lui préparer des canelés qu'il puisse enfin manger, c'est à dire sans oeuf ni beurre, vous me connaissez, j'ai relevé le défi et suis partie en quête d'une recette facilement réalisable.

Les ingrédients  pour une dizaine de pièces

50 g de farine de blé

100 g de cassonade

 10 cl de lait d'amande (ou autre lait végétal, avoine, soja...)

 6 cl de crème végétale un peu épaisse

 4 cl d'huile neutre

 1 cuil. à café de vanille liquide

 2 cuil. à soupe de rhum



La préparation : 

Mélanger la farine et  lesucre dans un saladier. Y verser le lait d'amande en mélangeant avec un fouet, puis la crème, l'huile, la vanille et le rhum.
Bien huiler les moules (j'utilise un spray graissant, également offert par mes copines, c'est vraiment extra !) et les remplir de la pâte jusqu'à 1-2 cm du bord.  Enfourner au milieu dans un four préchauffé à 240°C, pendant 10 minutes, puis baisser à 180°C , laisser encore 40-50 minutes selon votre four (vérifier si au bout de 40 minutes ça ne brûle pas). La croûte doit prendre une teinte légèrement brune. Attendre le complet refroidissement avant de démouler.

Garder vos gâteaux dans une boite avec un couvercle pour qu'ils ne dessèchent pas. Perso chez nous ils ont tenus 2 jours...



Merci à  France végétalienne, nous nous sommes régalés !

samedi 15 juillet 2017

Restaurant Les chardons

Un autre restaurant incontournable le long de la côte vendéenne en allant sur Les Sables d'Olonne, "Les Chardons"

Les plats sont fait maison, avec des ingrédients de qualité et le restaurant possède le titre de Maître-Restaurateur, c'est à dire permet d'attester du savoir faire et de la qualité du restaurateur.
Vous y trouverez une excellente cuisine italienne.
L'accueil y est chaleureux, le personnel au petits soins et la cuisine excellente !


Voici quelques exemples d'antipasti :



tomates confites à l'huile d'olive


Bruschettas al pomodoro


Arancinis


Les pizzas sont vraiment délicieuses et pour les petits appétits la pizza peut être servie en demi-pizza accompagnée d'une salade verte agrémentée des mêmes ingrédients que la pizza, c'est souvent la formule que je préfère si je veux manger un dessert :-)


Ici la demi-buffala et sa salade



La Truffette (crème de truffe, copeaux de truffes)


La Tatin revisitée (selon saison)


carpaccio d'ananas


Tiramisu, tout léger, un délice à tomber !


Nage d'ananas et sa glace pain d'épices

Pour les personnes mangeant sans gluten, des plats peuvent être préparés moyennant un supplément de 3 € .

Les Chardons
56 bd du Mal de Lattre de Tassigny, 
85180 Chateau-d'Olonne
tél : 02 51 21 52 77

lundi 10 juillet 2017

Restaurant Un brin d'appétit

Si lors de vos vacances vous passez par la Vendée et plus précisément par la Roche Sur Yon, voici un petit restaurant très sympa en centre ville, accolé à la médiathèque.
Tenu par deux soeurs à l'accueil chaleureux, ce restaurant propose des plats faits maison à base de produits frais issus de  producteurs locaux certifiés en agriculture biologique.
Autre particularité non négligeable, il propose des menus végétariens (oui, oui, vous avez le choix entre plusieurs plats) et même des plats végétaliens sur demande (il vaut mieux téléphoner avant pour prévenir).

Voici quelques photos de plats que nous avons pu y déguster : 


Légumes en rémoulade


 Tartare de betterave


Carottes râpées au sésame


Crumble de légumes



Crème brûlée végétale à la vanille


Mousse végétale au café (c'était tellement bon que j'en ai presque oublié la photo)

La formule entrée/plat/dessert végétarien : 18 €
Ouvert du lundi au vendredi
Esplanade Jeannie Mazurelles
85000 La Roche sur Yon
tél 02 51 41 42 88

mardi 4 juillet 2017

Aubergines sautées à la chinoise



J'aime beaucoup les aubergines et je trouve qu'elles se marient très bien avec des recettes salées-sucrées notamment dans la cuisine asiatique. J'avais déjà testé une recette qui avait eu un beau succès à la maison mais celle ci me plaît encore plus car il y a moins de matières grasses.

Les ingrédients

3 aubergines de taille moyenne
3  gousses d'ail  finement émincées
4 cm de gingembre émincé finement
2 CS d'huile
5 CS de soja
1 CS de vinaigre noir chinois ou de balsamique
1 CS de vin de cuisson Shiaoxing (à défaut du vermouth)
1 cc de sel
1 cc de sucre
1 cc de piment en paillettes
1 cc d'huile de sésame
4 oignons jeunes



La préparation

Lavez et coupez les aubergines en  gros morceaux. Saupoudrez de sel, et laissez dégorger pendant au moins 30 minutes.
Faites cuire les aubergines à la  vapeur  pendant 10-15 minutes environ, jusqu'à ce qu'un couteau y pénètre facilement. Laissez tiédir.
Dans un bol, préparez la suace : le soja, le vinaigre, le vin de cuisson, le sel, le sucre et le piment en paillettes.
Quand les aubergines sont tiédies, coupez les en morceau de 3-4 cm (la taille d'une bouchée).

Faites chauffez votre wok à sec et quand il fume, ajoutez l'huile, puis directement l'ail et le gingembre émincés.
Faites revenir 10 secondes, puis ajoutez les  d'aubergines.
Faites revenir quelques secondes, le temps de réchauffer les aubergines, puis ajoutez la sauce. Continuez de sauter les légumes pendant 1 à 2 minutes jusqu'à ce que la sauce réduise. Ajoutez alors les oignons  émincés et l'huile de sésame.
Mélangez bien et servez chaud, accompagné de riz basmati.

Une recette dénichée sur le blog "Un peu gay dans les coings" que j'aime beaucoup pour ses recettes originales.

samedi 1 juillet 2017

Gâteau à la pêche


Une recette aperçue chez "La fée Stéphanie" qui m'a de suite inspirée, ça tombait bien j'avais tout sous la main. Au final on obtient un gâteau vraiment moelleux, un parfum subtil de citron allié à celui de la pêche, c'est divin !

Ingrédients (moule de 24 cm)
200 g de farine blanche tout usage
100 g de farine complète
175 g de sucre semoule 
10 g de levure chimique
1/2 cc de bicarbonate
1 pincée de sel
1 zeste de citron bio
125 g de yaourt au soja  nature
180 ml de lait  végétal 
110 ml d'huile d'olive 
5 petites pêches bien mûres 



Préparation

Éplucher et couper grossièrement 3 pêches et  les mixer avec le yaourt, le lait et l'huile jusqu'à obtention d'un mélange bien homogène. 
Dans grand saladier, mélanger la farine, le sucre le bicarbonate, le sel, le zeste de citron et la levure. 
Verser la préparation liquide sur les ingrédients secs et mélanger.
Verser dans un moule à gâteau huilé et saupoudré d'un peu de farine.
Éplucher et couper en tranches les pêches restantes et les disposer sur le gâteau. Saupoudrer les tranches de pêche d'un peu de sucre  pour les faire caraméliser dans le four.
Enfourner dans un four à 180° pendant 50-55 minutes. Vérifier avec la pointe du couteau que le gâteau soit bien cuit à l'intérieur, sinon prolonger la cuisson de quelques minutes.
 Laisser tiédir avant de démouler.


Il dégageait une telle odeur en sortant du four que nous l'avons dégusté encore tiède, un régal, parfumé et bien moelleux !

mardi 27 juin 2017

Sirop de menthe maison (réédition)

J'adore le goût de la menthe, que se soit dans des plats salés ou dans des desserts et je ne vous parle pas des boissons !
Cet article est une réédition, mais quand vous voyez mon "petit " plant de menthe vous comprenez pour quoi j'en ai refait, ce qui m'a permis aussi de faire de plus jolies photos !


Le sirop cette année, une belle bouteille !

J'en ai plein dans le jardin, elle pousse partout et envahit peu à peu la terrasse. J'ai beau l'arracher elle revient tout le temps, du coup cette fois ci avec les tiges coupées, j'ai décidé de tester le sirop de menthe maison avec la recette de Manuela du blog "Aux fourneaux".
Elle est archi simple, il faut juste s'armer de patience car il y a un délai d'attente de 24 heures avant de pouvoir le goûter et croyez-moi, ça vaut vraiment le coup !!!


Les ingrédients : 
  • 250 g de feuilles de menthe
  • 500 g de sucre
  • 50 cl d’eau
  • Colorant alimentaire vert (facultatif)
Il faut savoir que votre sirop n'aura pas la même couleur que celui acheté dans le commerce, néanmoins si celà vous perturbe vous pouvez toujours ajoutez quelques gouttes de colorant.

La préparation : 


  • Rincer  les feuilles de menthe.

  • Chauffer l’eau et le sucre.

  •  Porter à ébullition et cuire pendant plusieurs minutes à petits bouillons

  •  Ajouter les feuilles de menthe ( feu éteint ) et couvrir

  •  Laisser refroidir  au frais pendant 24 heures.

  •  Faites tiédir le mélange  puis filtrer  à l’aide d’une passoire très fine.

  • Transvaser dans une bouteille.

  •  Ajouter du colorant vert ( facultatif ).

  • Se conserve 1 mois au réfrigérateur.



Le sirop de l'an dernier, la couleur peut varier selon le sucre employé et la durée de cuisson du sirop

Il est vraiment meilleur que celui acheté en magasin avec une saveur plus subtile mais aussi très désaltérante !




jeudi 22 juin 2017

Soupe de cerises aux épices




Avec ma belle récolte, j'ai poursuivi mes essais de recettes et je suis  ravie de celle-ci, elle est vraiment goûteuse et très rafraîchissante, elle a fait l'unanimité au cours d'un repas de famille.



Ingrédients (4 à 6 pers)
11 g de  Maïzena®
700 g de cerises
20 cl de Muscat de Rivesaltes rouge
10 cl d'eau
120 g de sucre
1 gousse de vanille
1 orange
1 pincée de cannelle poudre
1 pincée de gingembre poudre
1 pincée d’anis étoilé en poudre

Préparation : 

Rincer et dénoyauter 700 g de cerises. Dans une casserole, porter à ébullition le Muscat et l'eau, le jus d’une orange, les épices, la vanille et le sucre.
Ajouter les cerises et reporter à ébullition puis retirer du feu. A l’aide d’une écumoire, retirer les cerises du vin. Remettre celui-ci à chauffer en y incorporant la fleur de maïs maïzena détendue avec un peu d’eau. Monter le mélange à ébullition tout en remuant.
Couper le feu puis disposer de nouveau les cerises dans le vin. Bien mélanger l’ensemble à l‘aide d’une écumoire.
Réserver au moins 2 à 3 heures au réfrigérateur.
Servir bien frais.



Une recette de journal des femmes, rubrique cuisine.

lundi 19 juin 2017

Velouté rafraichissant petits pois-courgettes-menthe


Chez nous c'est soupes et veloutés tous les jours, y compris en été, sauf que nous les consommons plutôt frais !
En fait je le prépare chaud, et je le laisse refroidir en assiette pour ne pas avoir un trop gros choc thermique, mais il peut également se consommer bien frais agrémenté de glaçons.
Les petits pois viennent de récoltes sauvages lors de mes promenades et la menthe de mon magnifique buisson de menthe qui est à son apogée.
Je le prépare au thermomix, mais rien de compliqué si vous voulez le faire sans.

Les ingrédients :
- 1 courgette épluchée et coupée en morceaux
- 1 oignon coupé en 4
- 1 belle poignée de petits pois frais
- 1 bouillon cube de légumes
- 500 ml d'eau
- 2 CS d'huile d'olive

Préparation : 
Mettre tous les légumes dans le bol du thermomix avec le cube et l'eau. 
Programmer 20mn/100°/vit1.
Ajouter l'huile d'olive, mixer 1mn/vit5 en augmentant progressivement jusqu'a 10.
Verser en assiette et laisser refroidir ou servir frais avec des glaçons.


vendredi 16 juin 2017

Gâteau-flan aux cerises


La récolte de cerises a été très fructueuse cette année, j'ai pu faire des confitures, du coulis, du vin de cerises (actuellement en macération, donc rdv dans 3 mois), de la soupe de cerises aux épices,  des sorbets, bref, je me suis éclatée !
Avec les dernières, j'ai préparé cette délicieuse pâtisserie, mi-flan mi-gâteau.






Ingrédients secs :

250 g farine *

125 g de sucre

2 cc de levure chimique

1 bonne pincée de sel

Ingrédients liquides :

250 g de yaourt de soja nature

+ du lait végétal jusqu’à obtenir 320 ml de liquide

60 ml huile  de tournesol

1 cc d’extrait de vanille

Les fruits : 

Des cerises fraîches dénoyautées ou autres fruits de saison



Préparation : 

Mélangez les ingrédients secs à l’aide d’un fouet.

Dans un pichet gradué, versez le yaourt de soja nature et remplir d’une quantité de lait de riz, de façon à obtenir 320 ml de liquide.

Ajoutez l’huile et l’extrait de vanille dans le pichet

Vous devriez avoir alors 380 ml de liquide dans votre verre gradué.

Mélangez bien au fouet et ajoutez le liquide à la farine.

Ajoutez les cerises   à la pâte et mélanger en soulevant délicatement.

Mettez la pâte dans un moule graissé et fariné **,  égalisez bien la surface, et mettez le au four à 180° pendant 35 à 45 minutes selon les fours et la forme du moule.

Démouler le et laisser refroidir.



* Je  rajoute de la farine complète à mes gâteaux pour leur donner un petit goût toasté, ici j'ai mis le tiers en farine complète.

** Je préfère huiler le moule et le saupoudrer de sucre afin d'obtenir un effet croustillant sur le pour tour du gâteau, gourmandise, gourmandise...

Merci au  "Blog végétarien facile" pour la recette.


J'ai servi mon gâteau avec du coulis de cerise maison, c'est délicieux ! 
Pour la petite anecdote, ça devait être au départ de la confiture mais lorsque j'ai commencé à mixer les fruits, j'ai entendu de drôle de bruits, quelques noyaux étaient passés à travers ma vérification ! du coup j'ai filtré ma confiture et j'ai obtenu ce joli coulis rubis ; stocké dans un pot au frais, il se marrie très bien avec les gâteaux, yaourts et les glaces.




lundi 5 juin 2017

Dôme d'avocat, sauce aux algues


J'aime bien feuilleter des magazines ou des livres de recettes, le soir avant de m'endormir ; je m'en prépare 3 ou 4 et ça me permet de trouver des recettes que je ne jamais testées ou qui à l'époque de l'achat ne m'aurait même pas valu un regard !
J'ai été surprise de trouver cette recette dans le livre de Cléa "Agar-agar, secret minceur des japonaises",  je ne l'avais jamais remarquée...
J'adore l'avocat et j'aime le cuisiner à toutes les sauces, alors  celle ci est tombée à pic.

Les ingrédients (pour 4 parts)

  • 3 avocats
  • le jus d'un demi citron
  • 1 cc de cumin en poudre
  • 10 graines de coriandre (à mon avis, facultatif)
  • 1 cc de piment en poudre
  • 3 cc de sauce soja
  • 2 CS de crème de soja
  • 200 ml de lait de riz
  • 2 gr d'agar
  • 1 CS d'huile de noix
  • 2 CS d'huile d'olive
  • 1 CS de jus de citron
  • 2 CS de mélange d'algues "salade du pêcheur"
La préparation : 

Mixer la chair des avocats avec le citron, le cumin, la coriandre, la sauce soja, le piment et la crème. il faut que l'ensemble soit crémeux.
Dans une casserole, chauffer le lait de riz et 100 ml d'eau avec l'agar. Porter à ébullition et laisser frémir durant 30 secondes.
Ajouter au mélange précédent et remixer le tout.
Verser dans un moule à terrine ou comme ici dans des moules individuels.
Réfrigérer 2 h minimum.





jeudi 1 juin 2017

Fraisier végétal à la vanille-tonka



Une première pour ce gâteau 100% végétal réalisé pour la fête des mères.
Bien que je sois devenue végétarienne, mon mari étant végétalien toute ma cuisine est devenue quasi végétale, d'où ce beau challenge avec ce fraisier.
Moelleux, fruité, mousseux, il n'a eu que des compliments !




Après avoir fait le tour du net pour trouver une recette pas trop dure à réaliser, j'ai opté pour celle de VG-zone.net. La recette peut sembler compliquée mais il faut juste bien s'organiser, et respecter les différentes étapes.

La génoise :
160 gr de farine 
170 gr de sucre de canne 
8 gr de levure chimique
1.5 gr de bicarbonate de soude
2 pincées de sel
Fève de Tonka râpée
30 gr de margarine végétale bio fondue (remplaçable par 25 gr d’huile neutre)
15 cl de lait de soja 
7 cl d’eau
7.5 ml de jus de citron bio
Quelques gouttes d’arôme amande bio

Préparation  :

Préchauffer le four à 180°
Dans un grand saladier, mélanger tous les ingrédients secs ensemble (farine,, sucre, levure, bicarbonate et sel).
Ensuite, dans un autre saladier, verser le lait de soja, l’eau, les arômes (vanille et amande), le jus de citron et l’huile.
Mélanger le tout et verser ce liquide sur les ingrédients secs. Mélanger vigoureusement le tout afin d’obtenir un mélange similaire à une pâte à crêpes.
Il se peut que la préparation contienne encore des grumeaux, dans ce cas, utiliser un mixeur plongeant ou un fouet électrique afin que la préparation soit bien homogène.
Dans un moule à génoise (35×25 cm), chemiser le moule avec une feuille de papier sulfurisée, verser toute la préparation et enfourner durant 30 minutes.
Après le temps de cuisson, laisser refroidir la génoise dans son moule. Ensuite, soulever la génoise à l’aide du papier sulfurisé.

[Note : Si votre moule à génoise est plus petit, vous obtiendrez une génoise très épaisse et dans ce cas, la cuisson sera différente, peut-être 5 minutes en plus. Si votre moule est plus grand que le mien, vous obtiendrez une génoise plus fine, qui ne devra peut-être pas demander une découpe horizontale.]

Laissez-la refroidir avant de démouler et de découper  le fond du Fraisier, réserver. 

 Réglez le cercle amovible de 22 à 26 cm de diamètre pour cette recette.

Note : Le cercle de génoise pour le fond du Fraisier doit être d’une épaisseur d’1 cm.

 
 La génoise est vraiment moelleuse et parfumée au citron, une vraie merveille qui ouvre pas mal de possibilités pour d'autres réalisations !!!

Le coulis de fraises :

80 gr de fraises
10 gr de sucre à la vanille 
25 ml d’eau de rose

Préparation du coulis :

Laver, équeuter et couper les fraises.
Dans une casserole, ajouter les fraises, le sucre à la vanille et l’eau de rose. Laisser mijoter à feu moyen durant 10 petites minutes jusqu’à ce que les fruits soient presque réduits en purée. Mixer le tout à l’aide d’un mixeur plongeant et réserver.

 Il restera du coulis, gardez-le, il servira pour le glaçage final.

OoO Montage :

Sur une assiette de service plate et plus grande que la taille de la génoise, poser une feuille de papier sulfurisé. Poser le cercle de génoise (préalablement coupé) entourer du ruban de Rhodoïd et positionner le moule extensible par dessus en resserrant  légèrement pour qu’il n’y ai aucun espace. 

A l’aide d’un pinceau en silicone, badigeonner la surface de la génoise avec le coulis de fraises. 

Ingrédients pour le contour du fraisier :

Une dizaine de grosses fraises 

Préparation :

Laver et équeuter les fraises. Les Couper en deux dans le sens de la hauteur et positionner les fraises sur le pourtour du moule (collées au ruban de rhodoïd).
Veiller à les ranger les unes contre les autres sans laisser d’espace entre elles. 
Avec le reste de fraises, couper en petits morceaux et parsemer sur la génoise. 


La mousse à la vanille :

1 brique de soja du chef Bonneterre (Très froide) (25 cl)
360 gr de crème dessert à la vanille 
60 gr de sucre de canne bio en poudre
20 gr de sucre en poudre à la vanille Bourbon 
7 gr d’agar-agar en poudre
Fève de Tonka râpée

Préparation :

Garder la crème de Soja  1h au congélateur afin qu’elle soit très très froide.

Verser la crème Soja  dans le bol du robot et laisser fouetter durant 10 minutes à puissance maximale.

Pendant ce temps, verser la crème dessert à la vanille dans une casserole, ajouter les sucres, l’agar-agar  et râper un peu de fève de Tonka. Mélanger à l’aide d’un fouet et chauffer à feu doux sans cesser de tourner dans la préparation.

Dès que le liquide commence à bouillir, laisser encore quelques minutes et le verser dans un grand saladier le temps que la brique de soja soit comme une crème fouettée épaisse.

Verser la soja  fouettée sur la crème chaude (j'ai pour ma part  mis le "cul du saladier" dans un autre saladier plus grand et rempli d'eau froide) et incorporer le tout délicatement et toujours dans le même sens. En prenant soin de soulever le tout et surtout ne pas mélanger énergiquement car cela casserait la future mousse.

Verser cette mousse doucement à l’intérieur du moule afin que la crème comble les espaces entre les fraises et finisse par recouvrir la totalité.
Garder au frais durant 2 à 3 h avant de faire la déco finale.



 Glaçage et déco :

Avec le surplus de coulis, mélanger 2 gr d’agar-agar, chauffer le tout jusqu’à ébullition et couler sur la mousse. (je vous conseille de le verser délicatement avec une petite louche sous peine de crever la surface du gâteau...)
Laisser figer au frais.

Décorer le dessus du fraisier selon vos envies : fruits frais, chocolats, etc...

Déguster bien frais








Avec le reste de la génoise, j'ai découpé des petits cercles à l'aide d'un emporte pièce et je les ai congelé pour une version fraisiers individuels.


A refaire sans hésitation, en apportant quelques améliorations tout de même : j'ai eu peur de ne pas avoir assez de coulis alors j'ai doublé les proportions mais finalement le rendu fait un peu grossier, le glaçage mérite d'être plus fin.
J'ai été un peu avare au niveau de la fève tonka mais finalement on la sent très peu, quant à l'eau de rose, ce n'est pas désagréable, mais on peut s'en passer.
N'hésitez pas à me faire part  de vos suggestions ou améliorations si vous réalisez cette petite merveille à votre tour !