jeudi 23 avril 2015

Gaspacho d'avocat au citron vert



Nous avons déjà de très belles journées en Vendée, et le thermomètre commence à grimper, hier après midi j'ai eu jusqu'à 30° sur ma terrasse, oui, oui, vous avez bien lu ! j'en ai profité pour retaper le salon de jardin en fer forgé qui avait un peu morflé pendant l'hiver car non protégé.
Pour l'inaugurer tout beau tout neuf, j'ai préparé ce beau gaspacho d'avocat, que nous avons bien apprécié !

C'est une recette thermomix, mais très facile à réaliser si vous n'avez pas l'appareil.

Pour 4 portions : 
  • 3 avocats bien mûrs
  • 1 citron vert, zestes et jus
  • 40 g d'oignon
  • 1 gousse d'ail
  • 2 brins  de persil frais
  • 1 brin  de menthe fraîche
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 650 g d'eau
  • 5 g de vinaigre de framboise
  • Sel,  poivre


Pour la garniture 
2 CS de crème fraîche
1 CS de persil frais ou de ciboulette

Préparation :
Mettre le cube de bouillon de légumes et 200 g d'eau dans le bol, et chauffer 5mn/100°/vit1.
Mettre la chair des avocats avec les zestes et  2 CS du jus de citron vert. Rajouter  le reste des ingrédients dans le bol, et mixer 50s/vit10. Réserver dans un saladier et stocker au frais.
Au moment de servir, verser dans des assiettes creuses, mélanger 2 cc de jus de citron restant avec la crème fraîche et le persil ou la ciboulette et verser éventuellement par dessus.


La petit touche d'acidité apportée par le vinaigre de framboise est vraiment surprenante et très agréable !

jeudi 16 avril 2015

Tartelettes amandines aux framboises (crue, vegan et sans gluten)

Quel bonheur, les framboises j'adore ça, je les préfère fraiches bien sur lorsque c'est la saison, mais j'en ai toujours un sac au congélateur pour pallier à toute envie  ! et là, quand j'ai vu cette recette j'ai de suite vu le dessert que je pourrais en faire avec mes belles framboises endormies au congélo.
Je me suis donc inspirée de la recette vue chez "Sweet & Sour" qui l'avait réalisée avec des pêches.







La recette se déroule en trois temps

- La pâte :


- 100 g d’amandes


- 100 g de dattes (de préférence moelleuses)

- 2 cuillères à soupe de sirop d’agave 

Placer tous les ingrédients dans le blender et mixer jusqu’à obtenir une texture légèrement collante. Placer la préparation au fond des emporte-pièces.

- La crème : 


- 3 bananes bien mûres

- 2 CS de beurre d’amande

- 1 cuillère à soupe de poudre de caroube (optionnel, je n'en ai pas mis)

Écraser les bananes à la fourchette puis ajouter le beurre d’amande et la poudre de caroube. Bien mélanger jusqu’à ce que la crème soit lisse. Placer cette préparation dans les emporte-pièces, sur la pâte.

- La déco :

- les fruits choisis, ici des framboises

Stocker au frais minimum 3 heures avant de déguster, et oui, je sais, ça fait long quand on est gourmand !!!




vendredi 10 avril 2015

Cannelés au lait d'avoine


J'adore les cannelés, et depuis mon intolérance au lait de vache, je n'osais plus en faire, car en supprimant le lait de vache (préconisé entier) pour du lait végétal, j'avais peur que la recette rate. Finalement je me suis dit, si je n'essaie pas, je ne le saurais jamais et serait trop bête de se priver d'un dessert que j'aime.

La recette est réalisée avec mon thermomix :

500 g de lait d'avoine
1 gousse de vanille fendue dans la longueur
30 g de beurre pour beurrer les moules
220 g de sucre
120 g de farine
10 g d'huile
2 oeufs
1 jaune d'oeuf
30 g de rhum ambré

Dans le bol, placer le lait, la moitié du sucre et la gousse de vanille fendue pour 7 mn/100°C/sens inverse/vitesse 1
Laisser refroidir et transvaser. 
Retirer la gousse. 
A la place, mettre le sucre, la farine, l'huile, les œufs, le jaune et le rhum pour 10sec/vitesse 6 puis 40sec/vitesse 4 en ajoutant le lait refroidi peu à peu par le couvercle. Placer dans un récipient hermétique  au frais pendant au moins 12 heures
Préchauffer le four à 201°C. 
Beurrer les moules à cannelés et les remplir au 3/4. 
Enfourner 10 mn à 210° puis 1h30 à 180°C ou jusqu'à ce qu'ils soient bien dorées.
A la sortie du four, laisser reposer une quinzaine de minutes avant de démouler sur une grille.


mardi 7 avril 2015

Escargots à la crème, abricot et orange


Une recette prise chez ma copinaute Trilli, ça m'avait donné l'eau à la bouche en la voyant et du coup je l'ai réalisé dans les jours qui ont suivis sa parution !

Les ingrédients : 
1 pâte feuilletée
100 gr de pépites de chocolat que j'ai remplacé par des petits cubes d'abricots secs
3 oeufs
½ litre de lait d'avoine
80 gr de sucre
1 sachet de sucre vanillé maison
1 cc d'arôme vanille
30 gr de farine
ajout personnel : zestes d'orange  et chocolat noir râpé

Préparation : 
Faire bouillir le lait avec l'arôme vanille
Battre 2 oeufs avec les sucres
Ajouter la farine et battre de nouveau
Verser le lait chaud sur le mélange, remettre sur le feu 5 minutes pour épaissir. Réserver
Dérouler la pâte et la tartiner de crème (il va en rester environ la moitié)
Saupoudrer des cubes d'abricot, des zestes et du chocolat râpé et rouler la pâte sur elle même sans appuyer
Placer le rouleau au congélateur 15 minutes. Préchauffer le four à 180°.
Sortir le rouleau et le couper en tronçon de 1.5 cm d'épaisseur.
Poser les tronçons à plat sur une plaque, les badigeonner d'un oeuf battu.
Appuyer légèrement avec la paume de la main.
Enfourner entre 15 et 20 minutes.

Ils n'ont pas fait long feu !!!




samedi 4 avril 2015

Palourdes gratinées pour l'apéro


Lors de  grandes marées le mois dernier, nous sommes allées à la pêche aux palourdes, au passage du Gois, en allant sur Noirmoutier. C'était une première pour nous, et nous nous sommes régalés car en plus il faisait un temps superbe !
"Le passage du Gois  est une chaussée submersible selon la marée, située dans la baie de Bourgneuf, où elle relie l'île de Noirmoutier au continent. Le passage est praticable en voiture lors de la basse mer et est inondé deux fois par jour à marée haute. Il existe d'autres sites de ce type, mais le caractère unique du Gois est son exceptionnelle longueur : 4,5 km.
La hauteur d'eau qui le recouvre à marée haute varie de 1,30 mètre à 4 mètres, suivant le coefficient de la marée.
Depuis 1971, le pont de Noirmoutier reliant l'île au continent est une alternative au Gois, mais celui ci reste très fréquenté." (Source Wikipédia)



Ne mangeant pas jusqu'alors de coquillages je ne savais pas trop comment les cuisiner, alors j'en ai fait une partie en sauce tomate (j'avais encore un peu d'appréhension pour en manger). Et avec les restantes, j'ai voulu tester une recette qui au final m'a fait manger un peu ces drôles de petites bestioles !

Les ingrédients :
des palourdes déjà préparées (trempées une nuit, rincées, cuites et ouvertes)
du beurre
du persil haché
de l'ail écrasé
du poivre
de la chapelure

Dans un grand plat déposer vos coquilles ouvertes (ne garder que la coquille garnie).
Faire fondre  le beurre et y mélanger l'ail, réserver.
Saupoudrer les coquilles du beurre aillé, de persil haché, poivrer et parsemer de chapelure.
Passer sous le grill quelques minutes.
A déguster de suite pour l'apéro accompagné d'un bon verre de Troussepinette (apéritif local) ou congeler pour une utilisation ultérieure.





mercredi 1 avril 2015

L'Alise Pacaude, brioche de Pâques vendéenne

Brioche de Pâques Vendéenne pour le  {Non concours de Pâques}





Le thème : réaliser ce que l'on voudrait bien manger à Pâques ! pour ma part, je ne mange plus de viande, donc exit l'agneau, et je voulais faire autre chose que du chocolat, donc je me suis dis, pourquoi ne pas rendre hommage à ma nouvelle région avec une recette traditionnelle.

Cette galette de Pâques, traditionnelle en Vendée, est une sorte de pâte levée, enrichie de sucre et de beurre. Elle est, en général, parfumée à l'eau de fleur d'oranger et, en principe, on la prépare le samedi saint. Elle se conserve sans problème pendant 24 heures.


Ingrédients :
  • 7 cl de lait tiède
  • 10 g de levure fraîche
  • 300 g de farine
  • 90 g de sucre
  • 2 œufs
  • 100 g de beurre ramolli
  • 2 CS d'eau de fleur d'oranger
  • beurre et sucre pour la dorure
  • sel



Préparer le levain en diluant la levure dans le lait tiède et réserver. 
Dans un récipient, mélanger la farine, le sel et le sucre.
Faire un puit.
Ajouter le levain ( lait + levure )
Ajouter le sucre ( arder 20 g pour la dorure)
Ajouter les œufs battus ainsi que le beurre.
Verser l’eau de fleur d’oranger.
Pétrir 10 à 15 minutes à l’aide d’un robot.
Former une boule, couvrir d’un torchon et laisser pousser 2 heures.
Fariner légèrement le plan de travail.
Dégazer la pâte à avec la paume des mains.
Façonner la boule et aplatir sur une feuille de cuisson.
Verser le reste de sucre sur le dessus et le beurre.
Laisser pousser encore 30 minutes.
Préchauffer le four à 200°C.
Enfourner pour 25 à 30 minutes tout en surveillant.

Une brioche bien parfumée, moelleuse malgré sa mie serrée, un régal au petit déjeuner !


Source "Aux Fourneaux"


Ce non concours de Pâques vous est offert par Stéphanie, du blog "Tomate sans graines" :

Un petit défi sans prétention, sans rien à gagner - il ne s'agit pas d'élire la meilleure recette ou la plus belle photo - un non-concours donc, à l'instar des divers défis culinaires de ce type qui florissent sur la blogosphère, juste histoire de partager quelque chose entre blogueuses et de permettre la découverte d'autres blogs par la même occasion.

Les participantes : 

et bien sur, moi-même !

Je vous invite donc à visiter leur blog et à découvrir leur recette !